4.1.2 L'oreille moyenne

4.1.2     Oreille moyenne :

 

L'oreille moyenne composée du tympan et de la chaîne des osselets (le marteau, l'enclume et l'étrier). Cette chaîne est reliée d'un côté à la membrane du tympan par l'une des extrémités du marteau et de l'autre côté au niveau de l'oreille interne par l'étrier.

 

oreille moyenne

 

 

5.     Marteau

6.     Enclume

7.     Etrier

8.     Trompe d'eustache

Doc 4.1.2.a : l’oreille moyenne

 

 

 

L’oreille moyenne, appelée aussi « caisse du tympan » est une cavité remplie d’air et tapissée d’une muqueuse, creusée dans l’os temporal. Celle-ci communique avec l’oreille externe par le tympan et avec l’oreille interne par une paroi osseuse percée par deux orifices :

-      La fenêtre du vestibule (ou fenêtre ronde), obturée par une membrane.

-      La fenêtre de la cochlée (ou fenêtre ovale) fermée par la platine de l’étrier.

 

 

L’oreille moyenne se compose de 3 parties qui sont, dans l’ordre :

-      La trompe d’Eustache qui assure l’équipression de part et d’autre du tympan. Puisque l'oreille moyenne est creuse, un environnement de haute pression (comme l'eau) poserait le risque de crever le tympan. Empêcher ceci  est la fonction des trompes d'Eustache. Elle est reliée aux fosses nasales.

-      La caisse du tympan assure la transmission des sons du milieu aérien provenant de l’oreille externe vers le milieu liquide de l’oreille interne par l'intermédiaire de la fenêtre ovale. Elle est constituée par :

 

o   Le tympan est une membrane élastique et translucide d’environ 0,1 mm d’épaisseur. Il est accroché à l’os temporal par sa périphérie. Cette membrane est formée de trois couches : une couche externe cutanée, une couche moyenne fibreuse (dans laquelle s’insère la manche du marteau) et une couche interne muqueuse.

 

 

Doc 4.1.2.b : le tympan

 

image tympan normal

o   La chaîne des osselets, qui est constituée par les trois plus petits os du corps humain qui sont dans l’ordre sur l’image suivante (doc 4.1.2.c) : le marteau, appliqué sur le tympan, l’enclume et l’étrier. Ces osselets sont très petits : l’étrier ne dépasse pas la taille d’un grain de riz. Ils sont articulés les uns aux autres et maintenus élastiquement en place grâce à des ligaments et des muscles. C’est un système articulé déformable.

 

 

 

osselet

 

 

 

 Doc 4.1.2.c : la chaîne des osselets

 

-      Les cavités mastoïdiennes, n’ont pas un grand rôle physiologique, par contre leur implication dans la pathologie de l’oreille est importante.