5.1 Limites naturelles de l'audition humaine

5.1    Limites naturelles de l’audition humaine

 

 

5.1.1 La fréquence:

  

 En moyenne, la bande passante audible de l'homme, c'est à dire la gamme de sons qu'il est capable d'entendre, du plus grave au plus aigu, commence avec des sons de fréquence 20 hertz (très grave) jusqu'aux sons de fréquence 20 000 hertz (très aigus). Ces limites diffèrent en fonction de la sensibilité de chacun.

          Les sons ayant une fréquence inférieure à 20 hertz sont appelés infrasons, ils ne sont pas entendus par l'homme mais perçus comme des vibrations par celui-ci.

           Les sons ayant une fréquence supérieure à 20 000 hertz sont appelés ultrasons, ils sont trop aigus pour être entendus par l'homme mais certains animaux s'en servent pour communiquer entre eux comme les baleines.  

  

Doc  5.1.1 : échelle des fréquences sonores

 

 plage.jpg

 

 

               

            

     

  

  

  

  

  

La presbyacousie :

         

           Elle correspond à une baisse de sensibilité auditive inévitable due au vieillissement. Le sujet au fur et à mesure de sa vie n'entend plus les sons d'une certaine fréquence, à commencer par les fréquences les plus élevées avec une perte d'environ 2000 hertz tous les 10 ans. Celle-ci est due à l'altération des osselets qui deviennent moins souples avec l'âge et les cellules ciliées qui disparaissent. Ce sont les cellules les plus fragiles qui disparaissent en premier donc cela débute par la perte des sons les plus aigus. C’est également dû aux cicatrisations du tympan suite à des agressions sonores qui se font plus épaisses et dures avec l'âge, c’est ainsi qu’elles diminuent la souplesse et les possibilités de déformation du tympan d’où une moins bonne audition. Ce phénomène est appelé presbyacousie. Il touche plus particulièrement les hommes dès 30 ans mais se fait ressentir vers 50/60 ans quand les fréquences touchées commencent à être celles de parole.

 

             Une application controversée de cette discrimination des fréquences par des oreilles plus ou moins jeunes consiste dans la commercialisation de boîtiers dits anti-jeunes ayant pour but de gêner les regroupements indésirables d’adolescents. Ces boîtiers émettent par intermittence un son à haute fréquence (environ 17 000 hertz) qui est en principe audible seulement par les moins de 25 ans.  Un bruit suraigu qui fait fuir les oreilles les plus sensibles et pas seulement celles des adolescents, puisqu’il s’avère que des personnes au-delà de 25 ans, voire des séniors, l’entendent également. Les nourrissons et les enfants en bas âge seraient également susceptibles de l’entendre

 

5.1.2 Intensité :

 

         Le seuil d'audition de l'homme, c'est à dire le son de plus faible intensité qu'il peut entendre, est fixé à 0 décibel mais un son entre 0 et 30 décibels est presque inaudible. Voici quelques exemples d'intensité de sons :                            

                       - 30/40db: chuchotements   

                       - 60db: conversation à voix haute

                       - 85 dB : restaurant scolaire

                       - 100db: tonnerre, boîte de nuit.

                       - 120db: un avion au décollage

        Un son d’intensité 85 décibels représente un risque pour l’oreille mais un un son de 120 dB étant d’autant plus dangereux entraîne une douleur chez l'homme. Le tympan éclate aux alentours de 160 décibels.         

 

Doc 5.1.2 : plage d’audition de l’oreille

 

 plage-2.jpg

 

         Ces deux gammes sont des moyennes car la sensibilité de l'oreille et la perception du son est variable pour chaque individu. Le moyen de connaître son propre seuil d'audition et sa limite est d'effectuer un test audiométrique.